Please select your page

Contexte

Le retour à l’ordre constitutionnel depuis janvier 2014 a permis à Madagascar de renouveler la vision de son développement. La stratégie du gouvernement malgache dont la « lutte contre la pauvreté grâce à une croissance inclusive » est l’objectif principal, s’articule autour de trois piliers : améliorer la gouvernance, favoriser la relance économique, et élargir l'accès aux services sociaux de base. Cette stratégie est définie dans le Programme général de l'État (PGE) et traduite dans un Programme national de développement 2015-2019 (PND), assorti d’un plan de mise en œuvre.

La réalisation du Plan National de Développement repose sur la mise en œuvre d’un programme d’investissement autour de puissants moteurs de la croissance : l’agriculture, l’énergie, les transports, le secteur minier, les industries manufacturières à forte intensité de main d’œuvre, notamment l’industrie textile et le tourisme. L’objectif est ainsi d’atteindre des taux de croissance de plus de 6,5% à l’horizon 2019 pour réduire la pauvreté et les inégalités, augmenter l’emploi, notamment des jeunes, et accroître l’investissement dans les secteurs sociaux prioritaires. Le taux d’investissement atteindrait l’équivalent d’au moins 30% du PIB en moyenne annuelle. L’inflation serait contenue à un niveau inférieur à 8%.

Afin de mobiliser les ressources nécessaires à la réalisation de sa stratégie de développement et à l’atteinte des ODD, le Gouvernement organise, avec l’appui de ses partenaires au développement (Banque Mondiale, PNUD, Banque Africaine de Développement …) une Conférence des bailleurs et investisseurs pour le financement du développement de Madagascar à Paris les 1er et 2 décembre 2016. L’enveloppe totale des ressources financières à mobiliser à Paris est de US$ 3,3 milliards pour les projets structurants.

demande d'information

Demande d'information

Requis *

  Rafraichir le Captcha  
  
×

×