Please select your page

Mot du Président


Bâtir un nouveau Madagascar fort, préparer pour les générations futures un Madagascar vivant dans la paix, l’unité et la prospérité. Etre en mesure de devenir un leader mondial dans la préservation de son immense capital naturel sur la base d’une croissance forte et inclusive pour un développement équitable et durable pour tous les territoires.

S.E.M. Président Hery Rajaonarimampianina


 

UN PAYS PRET POUR LE DECOLLAGE

Madagascar renaît d’une période difficile de cinq ans ayant débuté en 2009 avec le changement inconstitutionnel de Président. Pendant cette période, le pays a perdu plusieurs des progrès accumulés au cours des années 2000 : le taux de croissance économique chutait d’une moyenne de 5,6% entre 2004-2008 à 1% entre 2009 et 2014 ; le revenu par habitant a baissé aux environs de 400$, la gouvernance s’est détériorée, et un nombre croissant d’enfants ont abandonné l’école.

Aujourd’hui, Madagascar présente un autre visage. A l’issue d’élections présidentielles et législatives que l’ensemble de la communauté internationale a reconnues comme étant démocratiques, le Président Hery Rajaonarimampianina et son Gouvernement n’ont ménagé aucun un effort pour remettre le pays sur le chemin du développement, pour le bien de tous les Malagasy.

Pour réussir dans cette voie, il faut le soutien de tous les partenaires au développement ainsi que l’engagement fort du secteur privé. Pour mobiliser les ressources nécessaires à la réalisation de sa stratégie de développement le Gouvernement organise, avec l’appui de ses partenaires au développement une Conférence des bailleurs et investisseurs pour soutenir la mise en œuvre d’une vision nouvelle pour Madagascar.

 

UN ENORME POTENTIEL A CANALISER POUR UN MEILLEUR AVENIR

  • Madagascar est doté de toutes les potentialités pour une croissance rapide : des ressources naturelles, une faune et flore unique ainsi qu’une population jeune et pleine de vie.
  • Le Gouvernement a identifié les grands investissements nécessaires pour une croissance inclusive à même de réduire la pauvreté. Il a également fait une estimation des ressources substantielles à mobiliser.
  • Dans ce cadre, les bailleurs ont réaffirmé leur engagement à soutenir un nouveau départ pour la Grande Ile. Le secteur privé exprime également son intérêt à tirer parti des opportunités d’investissement à Madagascar.

 

UN HOTSPOT UNIQUE DE LA BIODIVERSITE

Plus de 80% de la faune, des habitats et des plantes sont uniques à Madagascar. Avec sa faune et flore ainsi que sa biodiversité extraordinaires est une priorité mondiale en matière de conservation.
Les écosystèmes diversifiés ainsi que la faune et flore unique de l’île sont toutefois menacés par l’exploitation à outrance et parfois illégale des ressources. Il est ainsi primordial d’assurer une voie résiliente afin de réduire la dégradation de l’environnement dans tout programme de développement. Le partenariat avec l’investissement privé, dans le respect des impératifs de conservation et l’inclusion des communautés locales, est une des voies privilégiées par le Gouvernement à travers de divers programmes de concession.

D’UNE VISION PARTAGEE DU DEVELOPPEMENT A UN PLAN DE MISE EN ŒUVRE

« Madagascar, une nation moderne et prospère. » Au centre de cette vision se trouvent la promotion des valeurs de participation et d’inclusion, la transparence et la redevabilité, ainsi que l’équité et la solidarité. Elle appelle le secteur privé à investir pour la croissance économique et la création d’emplois dans un environnement des affaires soutenu par une action publique redevable et efficiente. Elle soutient une croissance plus inclusive en investissant partout dans l’île de manière stratégique et équitable. Elle investit dans le développement des générations futures à travers l’éducation, la santé et une meilleure nutrition. Elle vise à asseoir une meilleure gestion de l’environnement. Elle aspire à un gouvernement et une administration publique plus transparents et redevables de leurs actions et de leurs résultats.

La Vision a depuis été traduite en un Plan National de Développement mettant en évidence les réformes et programmes que le Gouvernement met en œuvre.

Le Gouvernement s’engage plus particulièrement à :

  • Maintenir la stabilité macroéconomique ;
  • Pratiquer un mode de gouvernance publique conforme aux standards les plus élevés ;
  • Améliorer les infrastructures essentielles à travers des investissements publics et privés ;
  • Faciliter les échanges commerciaux à l’intérieur de l’île et avec le reste du monde ;
  • Résoudre les goulots d’étranglement en matière d’énergie qui affectent la vie des citoyens et la performance des acteurs économiques ;
  • Améliorer l’environnement des affaires et faciliter les opérations du secteur privé à travers l’Economic Development Board of Madagascar – EDBM - un guichet unique pleinement opérationnel, un système judiciaire responsable ainsi qu’une administration fiscale et douanière professionnelle ;
  • Soutenir les opportunités d’investissement dans le domaine agricole – du paysannat à l’agrobusiness – pour un développement rapide et plus équilibré des zones rurales ;
  • Intensifier ses efforts dans l’éducation et la santé afin de s’assurer que tous les Malagasy jouissent d’un accès équitable à ces services de base et aient la chance d’améliorer leur vie.

 

C’EST LE MOMENT DE SE MOBILISER !

C’est le moment particulièrement opportun pour investir dans l’avenir de Madagascar et changer le cours de l’histoire.


Partenaires au Développement – Certes, de nombreux partenaires au développement ont repris leur financement pour Madagascar au cours des 18 derniers mois, mais celui-ci reste à un niveau très bas par rapport aux normes internationales. Selon l’OCDE-CAD, Madagascar a bénéficié de 500 millions $ d’aide publique au développement en 2013, soit 21$ par habitant. A titre de comparaison, le Yémen et la République Démocratique du Congo, qui ont un niveau similaire d’évaluation institutionnelle, ont respectivement reçu 41$ et 37$ par habitant.
Le Gouvernement et les ONG opérant à Madagascar ont un bilan solide et crédible dans la gestion de projets de développement orientés vers les résultats. Le Gouvernement déploie des efforts conséquents pour augmenter ses ressources fiscales et contribuer au financement du développement mais il lui faut des ressources additionnelles pour accélérer ce processus et il a ainsi besoin d’établir des liens solides avec les partenaires au développement.


Investisseurs – Madagascar dispose de nombreuses ressources, humaines ou naturelles. Il est également signataire de plusieurs accords commerciaux et économiques multilatéraux permettant notamment l’accès aux marchés régionaux.
Les opportunités d’investissements directs abondent dans des domaines tels que l’agrobusiness, le tourisme, l’industrie légère telle que le textile, les mines et les nouvelles technologies.
Des opportunités de partenariats public-privé dans des domaines comme le transport aérien, les ports et l’énergie sont également en train de prendre forme.

L’heure est venue d’explorer ces opportunités et d’en faire une réalité.

demande d'information

Demande d'information

Requis *

  Rafraichir le Captcha  
  
×

×